Ian paice, meilleur batteur rock

Membre fondateur du « Deep Purple », groupe britannique pour le rock, Ian Paice en est aussi le batteur. Né en Angleterre, en 1948, il ne cesse d’évoluer dans sa carrière pour mériter à juste titre la qualification de « meilleur batteur de rock ».

Les étapes de sa vie

De 1977 à 1984, le groupe Deep Purple semble s’être mis en mode veille. Ian Paice integra alors d’autres groupes, sans quitter celui auquel il avait participé à la création.

Ainsi, il participa à l’album « Squeeze » du Velvet Underground et joua avec « Whitesnake », un groupe britannique de hard rock.

De 1976 à 1977, il fut aussi avec Tony Ashton et Jon Lord pour rejoindre ensuite Gary Moore, entre 1982 et 1984.

En 1982, Ian Paice travailla avec Paul McCartney, sur son album « Run Devil Run »,.

Il mit ensuite son talent de meilleur batteur rock au service du groupe « Running Birds » à partir de 2006.

Pendant tous ces temps, les musiciens du groupe qu’il a fondé en 1968 (Deep Purple) quittent le navire en laissant Ian Paice comme le seul musicien qui ne l’a jamais quitté.

Ses œuvres et ses particularités

On peut savourer les délices d’ Ian Paice, en tant que meilleur batteur rock, sur plusieurs albums, mais on peut citer, entre autres : « Shades Of Deep Purple » de l’année 1968, « Malice In Wonderland » de 1977, « The House Of Blue Light » de 1987, « Rapture Of The Deep » de 2005 et « Now what ? » pour 2013.

Ian Paice présente en lui quelques particularités. Celles qui sont les plus flagrantes sont le fait qu’il soit gaucher et sa capacité d’apprendre tout seul ce dont il avait besoin de maîtriser sur la batterie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *